Fintecture, solution de paiement par virement immédiat

ico-menu@1x
Comment supprimer les paiements par chèque ?

Comment supprimer les paiements par chèque ?

Réduire, voire supprimer les paiements par chèque… Vous en rêvez tous ! Car si les chèques restent encore utilisés, la gestion de ce mode de paiement se transforme en véritable casse-tête pour de nombreux marchands.

Quels sont les impacts du chèque dans votre gestion ? Pourquoi vos clients règlent-ils par chèque ? Quelles solutions alternatives pouvez-vous leur proposer ? Toutes les réponses dans cet article.

Résumé
    Add a header to begin generating the table of contents

    Le chèque en quelques chiffres


    Le chèque est un moyen de paiement dit scriptural, c’est-à-dire qu’il permet des transferts de fonds par le biais de la remise d’un ordre de paiement. Introduit en France au XIXème siècle, il est au départ peu utilisé et se développe massivement à partir des années 1950. Depuis les années 1980, son utilisation tend à se réduire au fil des ans.

    En 2020, les chèques représentaient encore 5% des transactions scripturales, soit plus de 1 100 millions de paiements pour un montant moyen de 522€ 1

    La France est le pays européen le plus attaché aux chèques : en Europe, 85% des paiements par chèque sont français 1. Cependant, 67% des utilisateurs de chèques déclarent l’utiliser moins souvent et 77% pensent que le chèque finira à terme par disparaître.2

    1100 millions de paiements par chèque en France

    Les inconvénients des paiements par chèque

     

     

    Des coûts cachés importants

     

    Derrière son apparente gratuité, le traitement des paiements par chèque génère des coûts cachés considérables. Encaisser un chèque nécessite différentes opérations manuelles et chronoghages (donc coûteuses). Vous devez d’abord réceptionner le chèque, le déposer à votre banque, saisir manuellement le montant dans votre ERP ou dans vos logiciels de facturation, retrouver la commande correspondante, suivre l’encaissement des fonds, prévenir vos équipes pour qu’ils valident et lancent la commande une fois votre compte crédité… En somme, un processus long, impactant différentes équipes et avec un risque d’erreur non négligeable. Si vous encaissez un ou deux chèques par mois, ce traitement reste acceptable. Mais si vous en recevez des dizaines ou des centaines, il peut vite tourner au cauchemar pour vos équipes comptables.

    Un traitement plus long des commandes


    Comment servir rapidement vos clients qui demandent à régler par chèque ?
    Impossible de prendre le risque d’expédier leur commande sans avoir la certitude d’être payé. Le risque d’impayé est trop important, notamment dans le contexte économique actuel où la gestion de la trésorerie est un enjeu majeur pour toutes les directions financières.

    Le temps de traitement inhérent au chèque ralentit la validation des commandes et augmente ainsi le risque d’insatisfaction de vos clients qui attendent avec impatience leur commande. Les délais de livraison restent en effet l’un principaux critères de choix pour 38% des Français qui achètent en ligne. 3

    Un risque élevé de fraude et d’impayés


    Le chèque demeure le moyen de paiement le plus fraudé. En 2021, il représentait encore 37% des fraudes en montant 4. La fraude est majoritaire issue du vol de chèques et de chéquiers et de leur falsification.

    Autre point important à garder en tête : le chèque est un moyen de paiement révocable. Vos clients disposent d’1 an et 8 jours à compter de la date d’émission pour faire opposition. Il existe certes des solutions pour couvrir le risque d’impayés, mais leur coût n’est pas négligeable et vient réduire vos marges.

    Des contraintes pour vos clients


    Le paiement par chèque est également
    contraignant pour vos clients. Pour les paiements en point de vente, il est nécessaire d’avoir son chéquier sur soi. Pour les paiements à distance (e-commerce, vente par téléphone…), vos clients doivent envoyer leur chèque par courrier. D’une part, cela leur coûte un timbre (1,16€ minimum) mais cela vient également augmenter le temps de traitement de leur commande et le risque de perte de leur chèque.

    Enfin, il existe un autre risque non négligeable pour les payeurs : en cas de chèque sans provision, ils risquent une amende et peuvent devenir interdits bancaires.

    Comment remplacer les paiements par chèque avec le virement immediat

    Le virement immédiat, l’alternative au paiement par chèque

     

    Si vos clients demandent à régler par chèque, c’est probablement que les solutions de paiement que vous proposez ne répondent pas à leurs besoins. En 2015, 47% des Français déclaraient payer par chèque, car le destinataire du paiement n’acceptait pas le moyen de paiement qu’ils auraient préféré utiliser 5. Le chèque est donc une alternative lorsque la carte bancaire n’est pas acceptée et que le montant de la dépense est trop élevé.

     

    Remplacez le chèque par le virement immédiat !

     

    Vous pouvez désormais réduire, voire supprimer les paiements par chèque en proposant une solution de virement immédiat. Ce nouveau mode de paiement est particulièrement adapté si vous gérez un volume élevé de transactions ou si votre panier moyen est important.

    Le virement immédiat permet au payeur de régler une transaction en ligne grâce à un paiement de compte à compte. Le règlement est instantané. Ce nouveau mode de paiement est issu de la DSP2 et va se généraliser dans les années à venir.

    Les avantages du virement immédiat en quelques mots :

    • Un encaissement express : vous êtes crédité immédiatement. Cela vous permet de valider instantanément la commande de vos clients et d’être réactif.
    • Un paiement sécurisé et fluide : vos clients s’identifient via un espace bancaire sécurisé sur internet ou depuis leur application
    • Un paiement irrévocable : une fois le paiement effectué, pas de charge back !
    • Des plafonds de paiement bien plus élevés que ceux de la carte bancaire 
    • Un coût réduit comparé aux frais de commission carte bancaire (notamment pour les paiements en BtoB où les taux de commissions sont particulièrement élevés)
    Virement immédiat

    Le paiement par virement immédiat est disponible quel que soit votre canal de vente : 

    • Pour les paiements en ligne : la solution Checkout complète parfaitement la carte bancaire ou les paiements fractionnés sur vos sites e-commerce. L’installation est rapide. Un plug-in est disponible pour les principaux CMS du marché (Prestashop, Magento…).

    • Pour les paiements offline (en point de vente physique, par téléphone…) : la solution Request to pay vous permet d’envoyer une demande de paiement par lien ou par QR Code.

    Pour en savoir plus sur le virement immédiat et visualiser les parcours clients, demandez-nous une démonstration.

    Virement immédiat et différé de paiement

     

    Certains clients privilégient le chèque car, grâce au temps de traitement nécessaire à son encaissement, ils disposent de fait d’un délai de paiement “gratuit”. Certains vous demandent même de l’encaisser à une date ultérieure pour bénéficier d’un différé de paiement.

    Contrairement aux idées reçues, virement immédiat et différé de paiement ne sont pas incompatibles ! Au contraire. Pour vos clients qui ont besoin d’un délai de paiement, vous pouvez générer un lien de paiement et préciser une date d’échéance pour que vos clients programment leur virement

    Pour en savoir plus sur cette option, contactez nos équipes

    1/ Données Banque de France (2020)
    2/ Enquête Oney 
    3/ “Les Français & le paiement” . Étude OpinionWay-ACI Worlwide (Novembre 2021)
    4/ Banque de France – Observatoire de la sécurité des moyens de paiement (2021)
    5/ Sondage “Les Français et les moyens de paiement” – CSA (2015)

    3200,00 €

    PRÊT À CHANGER DE SYSTÈME ?

    1799,99 €

    L’avenir du paiement est là :
    rejoignez le mouvement !
     

    249,99 €